samedi 30 janvier 2016

The Expanse Tome 1 : L'éveil du Leviathan - James S. A. Corey


James S. A. Corey est en réalité le pseudonyme sous lequel se cache deux auteurs, Daniel Abraham et Ty Franck. Daniel Abraham est un auteur de fantasy dont j'ignorais complètement l'existence avant aujourd'hui. Ty Franck, est quant à lui l'assistant personnel de George R. R. Martin (celui qui a le plaisir de relire ses pavés une fois par décennie). Ils écrivent conjointement la saga The Expanse. Ici, nous avons affaire à un space-opera des plus classiques dans son approche et s'étalant sur plusieurs volumes. Déjà, deux tomes ont été traduits en français.

Le récit a pour particularité d'être divisé entre deux narrateurs Jim Holden capitaine en second du transport de glace le Canterbury et Joe Miller inspecteur sur la station Céres. Le Canterbury reçoit un signal de détresse envoyé par un vaisseau en perdition. Jim Holden prend la tête d'une expédition de sauvetage avec plusieurs membres d'équipage. Durant la mission, le Canterbury est détruit dans une embuscade. Les rescapés se retrouvant seuls dans l'espace à la recherche des auteurs de ce crime. Sur la station Cérès, Miller enquête sur la disparition de la fille d'une riche famille. Nos deux enquêtes sont intimement liées.

La petite déception de ce livre est malheureusement le manque cruel de réponses. Beaucoup de questions s'accumulent à la lecture des 660 pages que compte ce premier tome. Même, si ici, nous parlons d'une trilogie, il est dommage de ne pas avoir eu un petit quelque chose, afin de ne pas se sentir frustré. J'espère seulement que l'ensemble des révélations n'arriveront pas dans les dernières pages du dernier tome. Malgré cet écueil, The Expanse ne souffre d'aucun défaut rédhibitoire. Nous sommes en présence d'un space-opera fort sympathique qui associe habilement enquête policière et aventure spatiale, le tout agrémenté d'une menace extraterrestre et d'un risque bactériologique. Ne cherchez pas ici, un roman novateur ou très original (personnages quelque peu clichés et enjeux sentant le déjà vu), nous sommes dans du classique, mais du classique plutôt bien fait.

N.B : Une adaptation du livre en série télé est diffusé en ce moment au Etats-Unis sur la chaine Syfy. 

 

mercredi 27 janvier 2016

Je suis une légende - Richard Matheson


Je suis une légende n'est pas seulement un film à la gloire de Will Smith, il s'agit surtout d'un formidable roman d'anticipation écrit en 1954. Je vous conseille sa lecture surtout vous avez détesté l'adaptation cinématographique. Le livre se détache de la version hollywoodienne sur de nombreux points. Et au final le film est un produit plutôt lisse ne possédant absolument par la force du livre.

Je termine sur ce ratage et je vais plutôt vous parler de ce merveilleux roman. Richard Neville est l'un des rares survivants d'une épidémie qui a touché les États-Unis, transformant les vivants en vampires. Notre survivant se terre dans sa maison face à une horde de vampires qui l'assiègent chaque soir, dans l'espoir de s'abreuver de son sang. Nous sommes loin de l'imagerie romantique des vampires auxquels nous avons été habitué ces dernières années. Ce sont des bêtes sauvages qui fautent de sang humain s'entredévorent chaque nuit. Ils se rapprochent d'une nouvelle forme de zombies par leur comportement bestial. L'histoire s'attache à décrire la solitude de notre personnage, qui ne cesse de se poser une même question : dois-je continuer à vivre dans un monde dans lequel plus rien ne me retient ? L'avenir lui semble sans issus. Son destin est de mourir seul dans sa maison. Alors, ne devrait-il pas répondre aux appels des vampires et devenir l'un des leurs ? Entre dépression et espoir, nous suivons notre rescapé dans son quotidien.

Je suis une légende est un roman très sombre ne laissant aucune place à une seule once d'espoir. Le mythe du vampire est ici renouvelé de belle manière et bien avant son retour en grâce de ces dernières années.
 

lundi 19 mars 2012

Des milliards de tapis de cheveux - Andreas Eschbach



Andreas Eschbach nous gratifie avec "des milliards de tapis de cheveux", d'un roman d'une grande richesse. Cette œuvre est un véritable puzzle dont le dénouement nous est révélé dans les dernières pages. Le livre nous raconte le mystère qui entoure une planète oubliée d'un immense empire galactique. Depuis des milliers d'années, la planète est organisée autour de la caste des tisseurs qui durant leur vie tisse un tapis avec les cheveux de leurs femmes et leurs filles. Les tapis ont pour unique but d'orner le palais de l'empereur. Cependant la réalité est bien différente...

Le roman décrit à travers des chapitres indépendants les us et coutumes de cette planète qui tourne autour de la réalisation des tapis de cheveux. La vie des populations est écrasée par ce poids ancestral  au service d'un empereur mystérieux dont sa photo est la seule preuve de son existence. L'intrigue ne se cantonne pas à la description de cette planète, rapidement elle est portée dans d'autres territoires de la galaxie. Le mystère entourant les tapis de cheveux est au centre des 17 chapitres qui s'apparente aux pièces d'un puzzle. Au fil des pages et des révélations la compréhension de cette énigme nous apparaît. Même si chaque chapitre raconte une histoire, il n'est pas rare de rencontrer des personnages vu  dans un chapitre précédent. Il est intéressant de savoir ce qu'ils sont devenus même si nous faisons que seulement les croiser.

Au final, des milliards de tapis de cheveux, est un roman exigent de part son intrigue éclatée et un mystère savamment préservé jusque dans les dernières pages. Mais il s'agit d'un livre monde ou nous prenons plaisir à s'immerger dans cet univers incroyablement réel. Je ne saurai que vous conseiller ce roman d'Andreas Eschbach qui vous fera entrer de plein pied dans l'oeuvre du plus grand écrivain de science fiction allemand. 

vendredi 9 mars 2012

Le déchronologue de Stéphane Beauverger



C'est en farfouillant sur les étals de mon libraire préféré, que je suis tombé sur ce véritable bijou. Le déchronologue de Stéphane Beauverger est un roman éblouissant, alliant science-fiction et dépaysement, mais surtout il s'agit d'un formidable roman d'aventure.
 
L'histoire se situe au 17ème siècle au sein des nombreuses iles de la mer des caraïbes. Chaque récifs faisait alors l'objet d'une lutte sans merci entre les trois grandes nation maritime d'europe : l'Espagne, la France et l'Angleterre. Henri Villon, flibustier français et capitaine du chronos se retrouve malgré lui au mileu de perturbations temporelles bouleversant l'ordre mondial. Notre héros prendra part a une lutte fratricide  contre  ces "invasions" temporelles. Ce livre m'a littéralement transporté a cette époque remplie de flibustiers et de bataille navalle. L'auteur réussi également a créer des personnages terriblement attachant, tel que notre héros : alcoolique, rongé par son passé mais très charismatique. 
Autre élément intéressant, l'auteur prend le partie de ne pas suivre "les voyageurs du temps" (comme cela se passe habituellement dans la majorité des romans de science fiction), mais les populations subissant ces perturbations sans vraiment comprendre ce qui leur arrive. L'auteur s'attache à décrire l'influence de peuple venu d'époque différente sur l'histoire. 

Autre particularité du roman et non des moindre, les chapitres sont disposés dans le désordre (cependant le livre commence bien par le chapitre I et finit par le dernier chapitre). Cette caractéristique est plutôt perturbante au début, mais le procédé est au final intéressant (même si il faut rester concentrer). Il met en valeur les personnages ou les événement entre deux époques. Si le mécanisme de lecture vous perturbe et vous ne comprennez rien à l'histoire, vous pouvez toujours suivre l'ordre chronologique des chapitres.

Mélangeant habilement les genres, porté par une écriture fluide et habité d'un souffle épique, le déchronologue est l'un des meilleurs romans des ces deux dernière années.  

vendredi 28 octobre 2011

Terreur de Dan Simmons



Dan Simons est un auteur que j'affectionne particulièrement, et après avoir lu son dernier pavé, je peux vous affirmer qu'il s'agit d'un très grand auteur.

L'histoire est basée sur la célèbre expédition Franklin parti du Royaume-Uni en 1845. Celle-ci devait découvrir le passage maritime reliant l'océan Atlantique à l'océan Pacifique en passant entre les îls arctiques du grand Nord Canadien. Malheureusement, les deux navires ont littéralement disparu et n'ont jamais pu être localisés, malgré les différentes campagnes de recherche. Archéologues et sauveteurs découvrir néanmoins les tombes de 3 marins, des ossements montrant des signes de cannibalismes et divers objets éparpillés sur la banquise. Mais nulles traces des bateaux et de la majorité de l'équipage qui ont sans doute été bloqué par les glaces. Aujourd'hui encore, cette expédition fascine par les nombreux mystères entourant sa disparition.

Dan Simmons va, avec beaucoup d'intelligence combiner réalité historique et fiction. Il reprendra l'ensemble des données découvertes par les archéologues, tout en inventant une histoire afin d'expliquer la fin tragique des 128 hommes embarquées sur les HMS Erebus et HMS Terror (HMS signifiant His Majesty's Ship).
Le livre est découpé en chapitres, chacun correspond à un membre de l'équipage donnant son point de vu sur les évènements. Cependant, tout au long du roman nous suivons Francis Croizier, capitaine du HMS Terror. Personnage alcoolique et tourmenté par son passé, il fera le lien entre les différents protagonistes du roman.

Je dois avertir tout de suite les déprimés : ce roman n'est pas fait pour vous. L'ambiance est particulièrement sombre voir dépressive. L’équipage va sombrer au fil des pages vers le désespoir et la folie (le manque de nourriture, et les conserves infectées au plomb seront aussi fatal que le froid). Nous suivons une véritable descente aux enfers de ces hommes coincés par les glaces. Aux problèmes déjà cités s'ajoute à cela une créature mystérieuse qui les harcèles jour et nuit. Ce roman est une épreuve pour les plus courageux qui vont entreprendre sa lecture. Sur plus de 1000 pages nous suivons la déchéances, et cela ne vous laisse pas indifférent. Mais cette aventure vaut d'être lue, elle est le témoignage d'une époque et il s'agit d'une formidable aventure.